Nouveautés

Toutes les nouveautés

Moebius - Jean Giraud (Bandes dessinées)

Filtres actifs

Nouveau

Moebius - Starwatcher - EO 1986

Edition originale cartonnée de 1986, noté 1ère édition. Très bel état. Editions AEDENA, Dargaud Diffuseur. Format...
110,00 €
En stock
Nouveau

Moebius - Arzach made in USA - EO 1994

Edition originale cartonnée de 1994. Bon état, petites restaurations au 1er plat, le cahier est superbe. Editions...
35,00 €
En stock
Nouveau

Moebius - La Mémoire du Futur - EO 1983

Edition originale cartonnée de 1983. Très bel état. Editions Gentiane. Collection "Fusées". Format (24,5/29,5cm).
80,00 €
En stock
Nouveau

GIR - Le Tireur Solitaire - EO 1983

Edition originale cartonnée de 1983. Très bon état, le pelliculage est fripé d'origine à quelques endroits sur le...
70,00 €
En stock
Nouveau

BLUEBERRY - Cubix - 1971

Livret broché de 1971, Cubix, contenant 16 cubes illustrés à monter soi-même, sur le thème du Lieutnant Blueberry de...
38,00 €
Épuisé
Épuisé
Nouveau

Les Yeux du Chat - Moebius - TL 2011

Tirage de luxe limité et numéroté. Album cartonné grand format 30/40 cm, en quadrichromie sur papier de couleur...
150,00 €
En stock
Nouveau

Arzach - Moebius - TL 2013

Tirage de luxe limité et numéroté. Album cartonné grand format 30/40 cm, cahier en couleurs. Etat neuf dans son...
150,00 €
En stock

Moebius - Chaos - EO 1991

Recueil de nombreuses illustrations en noir et blanc et couleur de Moebius.
80,00 €
En stock

BLUEBERRY - Fort Navajo - 1968

Album cartonné de 1968 (4ème trimestre) superbes couleurs. Très bel état, juste une petite signature sur la page de...
70,00 €
En stock

BLUEBERRY - Le hors la loi - EO 1974

Edition Originale cartonnée de 1974. Bon état. Album très fragile d'origine car cahiers collés. Editions du Lombard.
110,00 €
En stock

Jean Giraud (Moebius), l'un des dessinateurs de bande dessinée les plus novateurs et les plus influents du XXe siècle

Jean Giraud a eu l'une des doubles vies les plus intéressantes de l'histoire de la bande dessinée. Sous son propre nom, il a co-créé la légendaire BD western "Blueberry" (1963-2012) avec le scénariste Jean-Michel Charlier. Il a également utilisé la signature raccourcie de "Gir" pour cette série. Cette série de cow-boys a été remarquée pour ses illustrations très réalistes et ses intrigues plus grinçantes, complexes et adultes, qui ont eu un impact énorme sur plusieurs autres bandes dessinées de western européen à partir de la fin des années 1960. Giraud a également créé une autre série de western avec Charlier, "Jim Cutlass" (1979), mais il a ensuite écrit les histoires lui-même tandis que Christian Rossi s'occupait des illustrations. 

Sous le nom de Moebius, il est l'un des dessinateurs de bande dessinée les plus novateurs et les plus influents du XXe siècle, connu pour ses œuvres de science-fiction et de fantasy révolutionnaires telles que "Arzach" (1975), "Le Garage Hermétique de Jerry Cornélius" (1976-1979) et "L'Incal" (1980-1985). Il a expérimenté les styles graphiques, la mise en page, les dialogues, les visuels et le développement de l'intrigue. Ses thèmes, fortement influencés par des écrits philosophiques et des drogues hallucinogènes, ont élevé la bande dessinée pour adultes à un autre niveau. 

Moebius est à l'avant-garde d'une nouvelle vague d'auteurs de bandes dessinées expérimentales, qui se regroupent dans le magazine de bande dessinée Métal Hurlant et dans le label d'édition Les Humanoïdes Associés. Il était également actif en tant qu'auteur de bandes dessinées, scénariste et concepteur de story-boards et de concepts. 

Enfin, les fans de super-héros le connaissent peut-être grâce à sa mini-série basée sur le Surfeur d'argent de Stan Lee et Jack Kirby (1988-1989). Que ce soit en tant que Giraud ou en tant que Moebius, il est l'un des auteurs de bande dessinée les plus importants de tous les temps, dont l'influence se fait sentir dans plusieurs films et jeux vidéo de fantasy et de science-fiction. Son culte perdure jusqu'à aujourd'hui. 

Début de sa carrière

Jean Henri Gaston Giraud est né en 1938 à Nogent-sur-Marne, une commune de la banlieue est de Paris. Il est élevé en grande partie par ses grands-parents, avec lesquels il vit à Fontenay-sous-Bois depuis le divorce de ses parents en 1941. Il grandit en lisant des bandes dessinées et en regardant des westerns américains, tout en développant une passion pour le dessin. Sa mère l'encourage à poursuivre ses ambitions artistiques, et il prend des cours d'art dès son plus jeune âge. 

Il s'inscrit à l'école d'arts appliqués Duperré à Paris, où il étudie aux côtés de Jean-Claude Mézières et Pat Mallet pendant deux ans. Alors qu'il ne ressent aucune envie de dessiner des papiers peints et des meubles, il commence à dessiner ses propres bandes dessinées western, inspirées par des artistes belges comme André Franquin et Morris. Il publie également ses premières illustrations dans le magazine Fiction. Les autres influences artistiques de Giraud sont Léonard de Vinci, Rembrandt Van Rijn, Winsor McCay, Harold Foster, Jijé, Jack Kirby, Robert Crumb et Jean-Claude Mézières.

Après avoir quitté l'Académie en 1955, il est parti vivre avec sa mère au Mexique pendant huit mois. C'est là qu'il découvre pour la première fois les substances psychotropes, le sexe et le désert. Cette expérience a eu un impact énorme sur sa vie et sa carrière futures, à la fois comme Giraud et comme Moebius. De retour en France en 1956, il vend sa première histoire de bande dessinée ("Les Aventures de Frank et Jérémie") à Far West, un magazine de western édité par Marijac. 

Par l'intermédiaire de Mézières, il a ensuite l'occasion de travailler pour les publications pour enfants des Éditions Fleurus, telles que Fripounet et Marisette, Coeurs Vaillants et mes Vaillantes entre 1956 et 1958. Ses contributions étaient principalement des histoires courtes à caractère éducatif et historique, et il a également fourni des illustrations pour une publication intitulée Sitting-Bull. Il a effectué son service militaire en Algérie et en Allemagne, où il a réalisé des illustrations et des bandes dessinées pour le mensuel militaire 5/5 Forces Françaises. Un autre collaborateur de cette revue est André Chéret.

Assistant de Jijé

De retour à la vie civile, Giraud devient l'apprenti de Joseph Gillain, le dessinateur de BD classique belge connu sous le nom de Jijé. Il encrera l'épisode "La Route de Coronado" de la série western "Jerry Spring" de Jijé, qui sera publié dans le magazine Spirou en 1961. Jijé apprend à Giraud les finesses du métier de la bande dessinée, en le formant à la création de mises en page simples, à l'utilisation efficace du noir, au rythme de la narration et au travail sur la documentation photographique. 

Il travaille également sur des histoires de BD pour Bonux-Boy (1960-1961) et Total Journal (1966-1968), deux magazines de BD publicitaires édités par le fils de Jijé, Benoît, qui est devenu un ami proche. En 1961 et 1962, Giraud et Mézières sont artistes au Studio Hachette, où ils participent à des collections comme "L'Histoire des Civilisations".

Blueberry

Lorsque le scénariste Jean-Michel Charlier propose à Jijé de créer une nouvelle série de westerns pour le magazine Pilote de Charlier, Jijé suggère Giraud pour cette mission. La première histoire, "Fort Navajo", est publiée dans Pilote le 31 octobre 1963. La mise en scène initiale est composée d'un ensemble de personnages, mais le personnage du lieutenant Mike S. Donovan, alias Blueberry, prend rapidement le devant de la scène. En cours de route, il reçoit deux acolytes, le chercheur d'or alcoolique Jimmy McClure et Redneck, expert en questions indiennes. Cependant, Dargaud, l'éditeur original des livres, a continué à utiliser le titre de la série "Fort Navajo, une Aventure du Lieutenant Blueberry" jusqu'en 1973.

Le premier cycle de "Blueberry" traite des guerres indiennes d'Amérique, et consiste en des histoires d'aventure plus basiques dans la tradition des autres séries de Charlier, telles que "Buck Danny", "La Patrouille des Castors" et "Barbe-Rouge". Giraud a basé le look original de Blueberry sur l'acteur de western français Jean-Paul Belmondo, tandis que son travail artistique en général était toujours fortement inspiré par Jijé. 

Au fur et à mesure de l'évolution de la série, Giraud est de plus en plus influencé par les films westerns de Sergio Leone, Sergio Corbucci et Sam Peckinpah, les dessinateurs de bandes dessinées américains Milton Caniff et Hal Foster, et le peintre de western Frederic Remington. Le pinceau de Giraud devient lui aussi plus grenu, et son implication dans les scénarios de Charlier s'accroît. Giraud laisse Blueberry vieillir au fil des histoires, ce qui est très inhabituel dans les séries de bandes dessinées de l'époque. Les histoires et l'action deviennent plus dures après que Pilote ait commencé à se concentrer sur un lectorat plus mûr à partir de 1968.

La série atteint sa pleine maturité lorsque Giraud et Charlier réalisent un cycle sur un trésor caché d'or confédéré au Mexique. Cet arc narratif se compose des albums "Perle de Chihuahua" (1973), "L'Homme qui Valait 500.000 $" (1973), "Ballade pour un Cercueil" (1974), "Le Hors-la-loi" (1974) et "Angel Face" (1975). Le héros sans faille de "Fort Navajo" s'est transformé en un être humain normal, qui n'est pas à l'abri d'être manipulé, trahi et torturé. Les représentations graphiques explicites de Giraud du Far West sale et moite, avec toute sa violence et ses dangers, ont ouvert la voie à d'autres bandes dessinées occidentales européennes, telles que "Comanche" de Hermann et Greg, "Jonathan Cartland" de Michel Blanc-Dumont, "Durango" d'Yves Swolfs et même les histoires plus tardives de "Jerry Spring" de Jijé.

Un conflit sur les droits d'auteur avec l'éditeur Georges Dargaud a conduit à une histoire de publication plus complexe des histoires de "Blueberry" après 1973. Les histoires ont d'abord été publiées en série dans Nouveau Tintin (1975), Métal Hurlant (1979), Super As (1980), L'Écho des Savanes (1981) et Spirou (1983), avant d'être publiées directement en albums. Les livres sont publiés par Fleurus, Novedi et Alpen, avant que Giraud ne retourne chez Dargaud en 1995. 

Par ailleurs, Giraud et Charlier avaient présenté des scènes des jeunes années de Blueberry dans Super Pocket Pilote à partir de 1968. Dargaud a publié trois livres avec ces histoires en 1975 et 1979. Trois nouveaux épisodes de "La Jeunesse de Blueberry" sont créés par Charlier et l'artiste néo-zélandais Colin Wilson chez Novedi entre 1985 et 1990. Pendant leur conflit avec Dargaud, Giraud et Charlier créent "Jim Cutlass", une autre BD western dont un album est publié par les Humanoïdes Associés en 1979. Giraud reprend la série en 1991 et écrit six autres albums pour le dessinateur Christian Rossi chez Casterman jusqu'en 1999.

Moebius

Alors que Giraud et Charlier ont pratiquement renouvelé le genre de la bande dessinée western avec "Blueberry", Giraud s'engage dans des voies encore plus innovantes sous son nom de plume Moebius. Il avait d'abord utilisé ce nom pour quelques histoires courtes dans le mensuel satirique Hara-Kiri en 1963-1964. À partir de 1969, Moebius réalise une série d'illustrations de science-fiction pour des romans de science-fiction publiés par Opta, ce qui marque le début des exploits de Giraud en dehors du courant dominant. Giraud développe son personnage de Moebius alors qu'il s'absente de "Blueberry" entre 1974 et 1979. 

Avec le dessinateur Philippe Druillet, le journaliste/écrivain Jean-Pierre Dionnet et le directeur financier Bernard Farkas, il lance l'anthologie révolutionnaire Métal Hurlant en décembre 1974. Les hommes se réunissent sous le nom collectif des Humanoïdes Associés, qui devient également le nom de la maison d'édition associée. Métal Hurlant publie principalement des bandes dessinées de science-fiction et de fantasy d'avant-garde. Outre les auteurs susmentionnés, elle a également publié des œuvres de créateurs internationaux tels que Richard Corben, Alejandro Jodorowsky, Paolo Eleuteri Serpieri, Enki Bilal, Caza, Serge Clerc, Alain Voss, Bernie Wrightson, Milo Manara, Jordi Bernet, Antonio Segura et Frank Margerin. Une édition américaine sous licence appelée Heavy Metal a été lancée en avril 1977. Le dernier numéro de la série originale de Métal Hurlant est paru en 1987, mais Les Humanoïdes Associés ont continué à publier des bandes dessinées et des romans graphiques en France depuis lors.

Le garage hermétique

Moebius a expérimenté tous les aspects de la bande dessinée. Il passe du pinceau au stylo, ce qui donne des dessins plus ouverts, influencés par le style "Ligne claire". Il a créé des mondes et des créatures très imaginatifs, tandis que ses récits sont principalement basés sur l'improvisation et le développement des personnages plutôt que sur l'intrigue. 

Un personnage essentiel de l'œuvre de Moebius est le Major Grubert, un explorateur plutôt stéréotypé inspiré du roman de Frank M. Buck "Bring 'm Back Alive", paru en 1930. Le personnage était apparu pour la première fois dans une nouvelle pour Pilote, puis dans des histoires expérimentales et surréalistes pour France-Soir et Fluide Glacial. Il a également joué un rôle déterminant dans l'un des chefs-d'œuvre de Moebius, "Le Garage Hermétique" (1976-1979). Dans cette série de nouvelles souvent confuses, le Major Grubert rencontre plusieurs entités qui cherchent à envahir un astéroïde dans un univers de poche. 

Un autre personnage notable est Jerry Cornelius, un agent secret créé par l'auteur de science-fiction et de fantasy Michael Moorcock comme une sorte de personnage "open source" avec lequel d'autres auteurs peuvent travailler.

Le Garage Hermétique a été publié en feuilleton dans Métal Hurlant du 1er mars 1976 au 1er juin 1979, et dans l'édition américaine Heavy Metal à partir de 1977. La version originale française du livre a été publiée en noir et blanc sous le titre "Major Fatal" en 1979. L'histoire a été colorisée pour la publication américaine, et a été publiée sous forme de roman graphique (Titan Books, 1989) et de série de quatre bandes dessinées en 1992. Cette bande dessinée est largement appréciée pour sa nature improvisée, qui fait du lecteur un témoin du processus artistique de développement de l'histoire, tout en laissant une grande place à la propre interprétation du lecteur. Par conséquent, Le Garage Hermétique n'est pas seulement un voyage dans un monde fictif, mais aussi dans l'esprit d'un artiste.

Plus tard, Moebius a créé des suites comme "L'Homme du Ciguri" (1995) et "Le Chasseur Déprime" (2008), tandis que le premier livre de Moebius aux Éditions du Fromage, "Le Bandard Fou" (1974), peut être considéré comme une préquelle. Le Major Grubert n'a cessé d'apparaître dans l'œuvre de Moebius tout au long de sa carrière, et était également le personnage central du "roman graphique à sketches" "Le Major" en 2011. 

Arzach

Le talent de Moebius pour créer des paysages étranges et désolés a été encore plus mis en valeur dans "Arzach", une collection de courtes histoires comiques sur un guerrier silencieux chevauchant une créature ressemblant à un ptérodactyle. Les histoires ne comportent ni bulles, ni légendes, ni onomatopées, ce qui rend la lecture surréaliste et psychédélique. Même le nom du personnage principal semble troublé, car Moebius l'orthographie différemment dans chaque histoire (Arzak, Arzach, Harzac, Harzach, Harzack). 

Les fascicules sont parus dans Métal Hurlant entre le 1er avril 1975 et le 1er janvier 1976 et ont été rassemblés sous forme de livre en 1976. Moebius est revenu à ce personnage à la fin de sa vie, alors qu'il envisageait d'explorer les origines du personnage dans une trilogie. Seul le premier tome a été publié sous le titre "Arzak : L'Arpenteur" chez Glénat en 2010. Les deuxième et troisième volets n'ont jamais vu le jour en raison du décès de l'auteur en 2012.

L'Incal

La première collaboration de Moebius avec l'auteur de bandes dessinées d'avant-garde et le réalisateur Alejandro Jodorowsky remonte à 1975, lorsqu'il a réalisé des dessins de créatures et de personnages ainsi que des storyboards pour l'adaptation cinématographique prévue par Jodorowsky du roman de science-fiction épique "Dune" de Frank Herbert en 1975. Le projet n'a jamais abouti, mais Moebius et Jodorowsky ont continué à travailler ensemble sur des projets de bande dessinée. 

Après avoir publié la bande dessinée "Les Yeux du Chat" aux Humanoïdes Associés en 1978, ils créent un classique de la bande dessinée avec "L'Incal". La saga se concentre sur le détective privé John Difool, qui reçoit l'Incal lumineux, un cristal aux pouvoirs énormes. La série originale de Moebius et Jodorowsky a été publiée dans Métal Hurlant à partir de décembre 1980, puis déclinée en six livres par Les Humanoïdes Associés entre 1981 et 1988. Il s'agit du premier volet de l'univers de science-fiction propre à Jodorowsky, connu sous le nom de "Jodoverse", qui comprend également "Méta-Barons" (dessiné par Juan Giménez), "Les Technoprêtres" (dessiné par Zoran Janjetov) et "Mégalex" (dessiné par Fred Beltrán).

Une suite intitulée "Après l'Incal" a été lancée par Jodorowsky en 2000. Moebius n'a dessiné que le premier livre ; les deuxième et troisième volets ont été dessinés par José Ladrönn. Les premières années du personnage ont été explorées dans "Avant l'Incal" par Jodorowsky et Zoran Janjetov (1988-1995) et un cycle final intitulé "Final Incal" a été réalisé par Jodorowsky et Ladrönn (2008-2014).

Le Monde d'Edena

Pour son œuvre majeure suivante, "Le Monde d'Edena" (le cycle d'Aedena), Moebius est fortement influencé par les drogues et les philosophies du gourou français du New Age Jean-Paul Appel-Guéry et du nutritionniste suisse Guy-Claude Burger. Le mode de vie itinérant de l'artiste a également laissé son empreinte sur la bande dessinée ; les épisodes ont été dessinés à Tokyo, en Californie et en France. Le cycle trouve son origine dans une bande dessinée promotionnelle que Moebius avait réalisée pour le constructeur automobile français Citroën en 1983 ("Une Croisière Citroën sur l'Étoile"), dans laquelle deux personnages sont transportés dans un "jardin d'Éden" situé dans une autre galaxie. Les Éditions Casterman ont rassemblé le reste de ce qui doit être la série la plus philosophique de Moebius en quatre livres entre 1988 et 2001. Les thèmes principaux sont les rêves, la nutrition, la santé, la biologie et la sexualité, les sociétés structurées et l'archétype du bien et du mal. La série a été publiée en anglais par Marvel/Epic comics entre 1988 et 1994.

Le Coeur Couronné / Griffes d'Ange

Moebius et Jodorowsky ont également réalisé "Le Cœur Couronné" (1992-1998), une trilogie en bande dessinée sur la liaison d'un professeur de philosophie avec un étudiant délirant, ainsi que le one-shot érotique "Griffes d'Ange" (1994).

Les longs lendemains

Une autre bande dessinée notable de Moebius est "The Long Tomorrow" (1976), une histoire noire futuriste écrite par Dan O'Bannon, qui a également réalisé les effets spéciaux du projet "Dune" de Jodorowsky. L'histoire a été une énorme source d'inspiration pour le film "Star Wars" de George Lucas, "L'Empire contre-attaque", le film de science-fiction "Blade Runner" de Ridley Scott (1982), ainsi que pour la mode du clip vidéo "Firestarter" de The Prodigy (1996). Des compilations d'autres nouvelles de Moebius ont été publiées par Les Humanoïdes dans des ouvrages tels que "Double Évasion" (1981), "La Citadelle Aveugle" (1989) et "Escale sur Phargonescia" (1989).

Aedena

À partir de 1983, Moebius s'occupe de la commercialisation de ses œuvres. Il cofonde le label d'édition Aedena en 1984, tandis que son épouse Claudine Giraud dirige Starwatcher, une société spécialisée dans l'édition et la distribution de produits dérivés. Basé à Los Angeles, Moebius a fait publier la plupart de ses romans graphiques aux États-Unis par Marvel Comics. Il a également travaillé avec Stan Lee sur une mini-série de deux numéros mettant en scène le "Surfeur d'argent" pour le label Epic de Marvel en 1988 et 1989. Sous son propre label Aedena, il a produit le portfolio "La Cité-Feu" (1985) avec Geoff Darrow, et il a publié "La Nuit de l'Étoile" (1986), une bande dessinée de science-fiction écrite par Moebius et dessinée par Marc Bati.

L'écriture de la bande dessinée

Depuis le début des années 1970, Giraud écrit des histoires de bande dessinée pour d'autres artistes. Pour Pilote, il a écrit les premiers épisodes de la bande dessinée post-apocalyptique "Jason Muller" pour Claude Auclair en 1970, ainsi que quelques histoires courtes pour Jacques Tardi. Il a également écrit six livres d'Altor avec Marc Bati, une bande dessinée initialement publiée sous le titre "Cristal Majeur" (Dargaud, 1986-2003), et "Little Nemo", une suite de la bande dessinée classique du journal américain "Little Nemo in Slumberland" de Winsor McCay, dessinée par Bruno Marchand (Casterman, 1994-2002). Giraud et Bati ont également réalisé une bande dessinée basée sur la "Ferme des animaux" de George Orwell ("La Ferme des Animaux" chez Novedi en 1985).

En 2005, Moebius a écrit le récit manga français "Icare" pour Jirô Taniguchi (Éditions Kana). Avec Jean-Marc Lofficier, qui a également traduit la plupart de ses œuvres en anglais, il a travaillé sur les scénarios de deux histoires se déroulant dans le même univers que " Le Garage hermétique ". The Elsewhere Prince " a été dessiné par Eric Shanower et publié par Epic Comics en six numéros en 1990, tandis que Jerry Bingham a réalisé le dessin de " The Onyx Overlord ", qui a été publié en quatre numéros en 1992. Avec le scénariste Jean-Luc Coudray, il a réalisé "Les Histoires de Monsieur Mouche" en 1994.

Blueberry (2)

Il n'est pas surprenant que "Blueberry" ait également pris une direction différente en raison du travail de Giraud sous son alter ego Moebius. Surtout après la mort de Jean-Michel Charlier en 1989, Giraud développe davantage le fond et les émotions profondes du personnage. Il achève la dernière histoire qu'il avait commencée avec Charlier, "Arizona Love" (Alpen, 1990), et écrit et dessine cinq autres albums, qui forment le cycle "Mister Blueberry" (1995-2005). Au lieu de suivre le plan de Charlier de réhabiliter Blueberry et de le renvoyer à l'armée, Giraud décide de faire de son protagoniste un civil flâneur qui passe ses journées à jouer au poker.

Il a également ajouté un autre spin-off à l'univers de "Blueberry", qui se concentre sur les aventures de Blueberry en tant que marshal dans la guerre contre les Apaches avant l'histoire de l'or confédéré. Les deux premiers livres de "Marshal Blueberry" ont été dessinés par William Vance (Alpen, 1991, 1993), tandis que le troisième a été dessiné par Michel Rouge (Dargaud, 2000). Entre-temps, la série "Young Blueberry" a été poursuivie par François Corteggiani et Michel Blanc-Dumont, mais sans l'apport créatif de Giraud.

Un troisième spin-off prévu sur un Blueberry âgé s'appelait "Blueberry : 1900", et devait être dessiné par François Boucq. Giraud voulait que Blueberry réside dans la tribu Hopi et médite sous l'influence de substances psychotropes, tandis que le président McKinley, dans le coma, lévite dans son lit. Le projet a été arrêté par Philippe Charlier, le fils et héritier de Jean-Michel Charlier, qui trouvait cette nouvelle orientation trop éloignée de l'intégrité créative et de l'héritage de son père. Cependant, les hallucinations psychédéliques ont fini dans le film de 2004 "Blueberry, l'expérience secrète" avec Vincent Cassel, Michael Madsen et Juliette Lewis (avec Jean Giraud dans un rôle de camée). Le film n'a pas été un succès commercial, mais a acquis un certain statut culte en tant que "film de voyage". Les héritiers Charlier ont exigé que le nom de leur famille soit retiré du générique, car le film s'éloignait beaucoup de la source.

Contributions graphiques

Jean Giraud est l'un des nombreux artistes à avoir apporté une contribution graphique à "Pepperland" (1980), une bande dessinée collective en hommage au magasin Pepperland, pour fêter son 10e anniversaire à l'époque. Il a également contribué par ses dessins au livre promotionnel "safe sex" "Les Aventures de Latex" (FortMedia, 1991). Giraud rend hommage à Nikita Mandryka dans la bande dessinée collective 'Tronches de Concombre' (Dupuis, 1995).  Il a également contribué graphiquement à la bande dessinée collective antiraciste " Rire Contre Le Racisme " (Jungle !, 2006).

La suite de sa carrière 

Plusieurs livres d'art contenant des dessins et des peintures de Moebius ont été publiés, tels que "Starwatcher" (1986), "Made in L.A." (1988), "Quattre-vingt huit" (1990), "Chaos" (1991), "Chroniques Métalliques" (1992), "Fusion" (1995), "Une jeunesse heureuse" (1999). Il a également réalisé des illustrations pour des livres et des magazines, dont une édition du roman de Paulo Coelho "L'Alchimiste" et un carnet de voyage pour l'album GEO.

Il a également travaillé avec Coelho sur le jeu vidéo "Pilgrim" en 1997. En 1999, Giraud publie "Giraud/Moebius - Histoire de mon double", qui présente une biographie de Giraud par Moebius et vice-versa. De 2004 à 2010, Stardom a publié "Inside Mœbius", une fantaisie autobiographique illustrée qui met en scène plusieurs de ses personnages de toujours, tels que le major Grubert, Blueberry et Arzak. Le projet couvre 700 pages et a été publié en six volumes à couverture rigide.

Décès

Il meurt à Paris, le 10 mars 2012 à l'âge de 73 ans, après un long combat contre le cancer. L'une de ses dernières bandes dessinées créées sous son propre nom est " La Version Irlandaise ", le premier d'un volume en deux parties de la série " XIII ", qui est sorti en même temps que sa pièce complémentaire par les auteurs habituels William Vance et Jean Van Hamme en novembre 2007.